UNE HISTOIRE DE COEUR

Publié le par Michèle Demain

                                              Il existe mille et une façons de laisser aller son coeur, d' abord, il faut l' ouvrir tout grand sans angoisse et ne pas oublier de le laisser parler sans mesure.

                                             Personne ne peut rester indifférent au sort d' enfants qui souffrent, car là ou il y a de l' amour, il ne fait jamais nuit, profitons de ce jour pour aimer, aimer sans compter, RIEN QUE POUR UN ENFANT.

SOURIRES.jpgRegardez dans les yeux de nos enfants, si vous y voyez de la détresse et de la souffrance, tout naturellement, votre coeur parlera et votre voeu le plus cher sera d' y accrocher un sourire, c' est avec cette conviction que l' association se bat , chaque jour, avec tendresse et détermination pour ne voir plus que des sourires et distribuer au fil du temps des petits moments de bonheur

.la-grande-soeur.jpgVous qui êtes venus nous  retrouver, nous avons besoin de vos idées et de votre soutien pour nous conforter dans notre démarche, l' indifférence étant une forme de démission, nous n'osons ,même pas  croire, que des coeurs puissent se fermer à la douleur et au chagrin, avec vous, nous ne laisserons pas faire cela.

Donnez nous les idées et les impressions qui vous viennent quand vous venez nous retrouver sur le blog et que pour un moment, vous partager notre vie associative au travers de regards d' enfants, ce sera une récompense et un soutien :MARCHONS  ENSEMBLE, LE COEUR  DEVANT , RIEN  QUE POUR UN ENFANT !!!!TENDRESSE.JPG 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

isa 15/05/2007 08:43

Bonjour Michèle,
Le hasard (auquel je ne crois pas vraiment) me dépose sur votre blog, que je trouve magnifique de chaleur humaine.J'ai moi-même depuis toujours "un projet d'Afrique", peut-être qu'un jour...
Je trouve votre démarche tellement riche de sens, que serions nous sans les enfants?
Leur innocence et leur joie de vivre quelque soit leur milieu ou leur origine me fassine.
Le petit grain de sable que vous offrez quotidiennement à ces enfants en Afrique est essentiel.Merci à vous d'exister et de laisser parler votre coeur.A bientôt.
Isa

zara 13/05/2007 22:37

ah, quand je te vois être une sorte de maman pour ces enfants, quand je te vois embrasser la jolie petite sur la photo, je comprends ta passion...je comprends aussi le sourire de la petite, elles ont un peu de chance dans leur vie....et cette chance, ben, c'est toi!

Gum 13/05/2007 12:42

Bonjour, Michèle! A l'occasion, me diras-tu quelles photos manquent, car j'ai fait un tour rapide sur mon blogs sans trouver les "trous"?

Je dois t'avouer un truc: je comprends et salue réellement ta démarche. Je l'approuve complètement et je me dis régulièrement qu'il n'est pas impossible, qu'un jour, je me retrouve à ta place...
Pour l'instant, j'entends tes appels mais ne sais comment y répondre. Une sénior (elles sont de plus en plus jeunes, de nos jours) sans boulot pendant trois ans et sans réelles perspectives professionnelles doit déjà, très égoistement, se battre au jour le jour pous s'en sortir... Je me borne donc à faire ce que je peux dans mon environnement direct, ce qui est déjà souvent un réel défi pour moi.
Il était de mon devoir de te le dire, sans tourner autour du pot. Je n'en suis pas fière, mais refuse d'en avoir honte.

Un gros bisou à toi!
Gum