CHRONIQUE D'UNE FAMINE ANNONCEE

Publié le par Michèle Demain

                       Chaque année à pareille époque, la question est posée, mais cette fois ci, nous avons déjà la réponse, nous allons vers une famine sans précédent, en cause, la saison des pluies, particulièrement mauvaise cette année.TROP-DE-MISERE.jpgDe maigres pluies sont venues, en tout début, certains, optimistes ont semé, puisant les semences dans les greniers de réserve, mais derrière, RIEN.Le soleil, le vent et la chaleur ont tout brulé, et depuis plus de pluies, qui si, elles s' accordaient à venir enfin, trouveraient les greniers vides, donc plus de semences, et par voie de conséquence des ventres déjà vides.
LA--FAIM.jpgLe scénario, en de telles circonstances est toujours le même, les cours grimpent en flèche et même, à des tarifs prohibitifs, impossible de trouver la précieuse denrée.
d--tresse.jpgPour ne plus voir ces images, prévenus, nous souhaitons développer une stratégie de parade, en achetant maintenant et en stockant, afin de faire face quand la catastrophe va s' installer, mais pour cela les fonds nous manquent, alors une fois encore, il nous faut faire entendre notre appel, faute de quoi, nous ne reverrons pas l' an  prochain, les plus vulnérables, sur lesquels, affaiblis, la maladie aura prise, un simple rhume peut rayer une vie et ceci, sans appel.
chercher.jpg
Les enfants, peut être un peu plus résistants en traîneront les séquelles pendant des années et nous n' aurons que nos yeux pour pleurer.
DES-MIETTES.png
Alors ne pouvons nous pas, tous ensemble, tenter d' entayer ce mauvais coup du sort, qui une fois de plus va venir frapper les plus faibles.Aurons nous bonne conscience devant ces vies qui disparaissent, il nous est difficile de l' envisager.
FAMINE.jpg
  Nous savons que sans une détermination profonde, et un élan du coeur conjugué, 
LE  MIRACLE  N'  AURA  PAS  LIEU, DEVONS NOUS  Y  RENONCER????
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Michele DEMAIN 24/07/2007 05:15

BONJOUR, pour répondre à ta question, il y a bien quelques forages, au sein de certains villages, offerts par des associations, mais ils sont à usage essentiellement familial, les seaux d' eau sont puisés et portés à dos d' homme( le plus souvent " à tête de femmes), autour des petits barrages se développent quelques zones de cultures maraîchères, mais toutes petites, le problème de l' irrigation organisée, demeure, faute de fonds, et les maigres retenues d' eau sont très vite taries, dès la fin de la saison des pluies
AMITIES

LV 23/07/2007 15:48

Y-a-t-il de l'eau dans les sous-sols pour équiper les villages en pompes et donner une certaine indépendance ?