TROP,C' EST TROP !!!!!

Publié le par Michèle Demain

            Quelle frustration, que de se sentir impuissant lorsque les éléments se déchaînent, et que la nature prend le dessus sur la volonté des hommes, prenant même leur vie, au passage.
             De retour de mon précédent voyage, je vous avais confié les craintes de toute une population, devant une saison des pluies, qui semblait ne pas vouloir s' amorcer cette année, c' était à coup sur, la perspective d' une famine sévère qui allait entrainer la disparition de nombreux innocents, les plus vulnérables, enfants et personnes agées, en tête de liste.
              Mais la nature s' est réveillée, avec des desseins dévastateurs, les pluies sont venues, en abondance, ravageant tout sur leur passage, provocant de nombreux décès, les uns, écrasés sous leur case, que la construction traditionnelle expose à ce genre d' assaut, d' autres n' ont pu éviter la chute des arbres déracinés par la violence des pluies doublée par le concours du vent, d' autres ont été emportés dans " les bas-fonds" généralement à sec et qui se sont vus gonflés en quelques minutes jusqu' à devenir des torrents impétueux arrachant tout sur leur passage. Les très maigres récoltes, qui avaient résisté à la sècheresse, ont été dévastées.
              L' espoir a disparu, laissant dans le coeur des hommes, la place à l' angoisse des jours et des mois à venir, angoisse doublée à juste raison, d' une peur incontrôlable, qui s' installe maintenant, la faim va torturer les ventres, laissant un terrain propice à la cohorte de maladies, qui vont décimer ceux qui auront résisté à la faim.
             Faire ce triste constat, est pour moi, très douloureux, n' étais-je pas, simplement trop prétentieuse en pensant, en toute bonne foi,, pouvoir soulager un peu de la misère du monde, ma détermination s' en trouve sérieusement ébranlée, et, il me faut désormais apprendre à afficher plus de modestie dans mes objectifs, mais je ne suis, malgré tout pas prête à baisser les bras, j' ai encore beaucoup d' amour à donner, et aujourd'hui, je veux croire encore que je peux m' autoriser cela, un tout petit peu de lumière à offrir, reste encore, je veux le croire, un petit trésor pour ceux qui le reçoivent, déjà un énorme trésor, pour moi qui me contente de vouloir l' offrir, j' ai cette chance et je veux la garder.
HAUT  LES  COEURS, L' HEURE  N' EST  PAS  AUX  PLEURS,  CE  DROIT  LA  NE  M' EST  PAS  ACCORDE
CONTINUER  ET  FONCER  RESTE  LA  SEULE  PISTE  QUI  S' OFFRE  A  MOI,  ALORS  JE  REPARS  SUR  MON  CHEMIN  "  LE  COEUR  DEVANT"
           
           
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

demain 23/01/2009 21:28

Salut michéle nous avons internet d aujourd hui jamais trop tard pour se moderniser alors mon amoureux et moi te faisons un bisous à bientot nat

LV 17/10/2007 19:26

Je passais voir si tu étais rentrée. Triste surprise ! Un éternel recommencement.
Que peut-on faire, dis-nous.
Courage et amitiés

sylvie 15/10/2007 09:36

Je te sens effectuvement très abattue mais aussi volontaire pour continuer. Que ce passe-t'il dans ce cas? est-ce que l'aide internationale est arrivée jusqu'à ce village, combien d'argent faudrait-il pour leur assurer des subsistances jusqu'aux prochaînex récoltes, j'aimerais vous aider, réponds moi vite et reprends des forces;
Bises Sylvie.