AÏCHA, PETITE MAMAN

Publié le par Michèle Demain

                                  Aîcha, un bien joli nom, pour une adorable petite fille dont le vécu n' est pas banal et nous laisse pantois.
undefined
               AÏCHA, JOLIE  PETITE  AÏCHA !!!!
                                    Aîcha, déjà orpheline de père, vivait dans la cour de son grand père, avec sa maman, remariée, selon la tradition avec le frère de son défunt mari. Elle attendait un " heureux évènement", et tout le monde, dans la cour, se réjouissait à la perspective d' une nouvelle vie. Cependant la future maman, n' ayant guère de choix, travaillait toujours aux champs, malgré le terme approchant de sa grossesse, elle était bien fatiguée et souffrait depuis un certain temps de violents maux de ventre.

undefined
            LE  TRAVAIL  AUX  CHAMPS
                                 Le jour est arrivé, elle a enfin pris un peu de temps pour se préparer à donner la vie, les "vieilles" sont allées quérir la matrone. Le travail avait commencé, difficile et douloureux. Les heures passaient, mais chacun pressentait le drame, c' était en effet son troisième " geste", et ça n' aurait
pas du prendre autant de temps, la jeune femme s' affaiblissait et le travail n' avançait pas, à l' aube, chacun pût entendre les premiers cris du nouveau né, sauf la maman, qui dans un dernier soupir venait de perdre la vie, en la donnant à son fils.
undefined
                                         Aîcha, accroupie, depuis des heures, à l' entrée de la case, laissait rouler les larmes sur ses joues, elle avait quatre ans, mais déjà, elle savait ce qu ' elle voulait, elle se glissa furtivement, entre les jambes des vieilles, attrapant au passage, un pagne, elle glissa ses mains, avec douceur, mais fermeté, sous le petit corps du nouveau né, l' enveloppa dans le pagne, entreprit de le laver, et le blottit tout contre elle, personne ne pût l' approcher, son regard déterminé défiait les adultes, trouver une nourrice, dans les cours voisines, n' était pas un problème, les sources ne tarissaient pas, offrant leur sein, à chaque bouche affamée.undefined
                            AÏCHA, MAINTENANT: PETITE  MAMAN
                                     Aîcha, les jours suivants, ne lâcha pas le petit Khadre, toujours accroché à son dos, elle avait même repris le commerce dévolu aux femmes, essayant de vendre des petits savons au beurre de karité et de maigres poignées d' arachides.undefined
                                                                                            LA  GRANDE  SOEUR  AU  FIL  DES  JOURS
                                  Aîcha que l' Association a prise en charge depuis sa création, est devenue une très belle demoiselle, maintenant en classe de 6 ème, pour notre plus grand bonheur, car sans cette prise en charge, elle n' avait aucune chance d' être scolarisée, et notre " petite maman" est toujours suivie de très près, par le petit frère, KHADRE, lui aussi intégré à l' association et déjà scolarisé pour la deuxième année.
undefinedundefined
                   TRES  BEAUX, CES  DEUX  LA 
                                          Il sait, bien sur, à qui, il doit d' être là et les regards qu' ils échangent, nous troublent, il ne dira jamais " maman", mais ces deux là, sont unis pour la vie. Personne ne posera jamais de questions, mais l' histoire force l' admiration et les mots nous font défaut pour l' exprimer.
undefined
                         LE  BIENVEILLANT  GRAND  PERE
                                        La détermination de ce " petit bout de femme", nous laisse sans voix, mais la gorge nouée par l' émotion.
undefined
                COURAGE  AÏCHA, TU  ES  " GRANDE" !!!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

isa 24/02/2008 15:05

Bonjour Michele,
Cette histoire est magnifique d'amour et d'humanité.Cela fait réfléchir, et nous aide à relativiser...la preuve en est ou l'Amour règne, la vie persiste...
Bon dimanche

sylvie 16/02/2008 20:05

Cette force que les enfants trouvent en eux pour aller vers demain, quoi qu'il en soit du présent,quoi qu'il en soit des adultes! c'est de cette force que suis revenue à la vie. Alors protégeons les, ses enfants: http://syfloco.blogspot.com/2008/02/mmoire.html
Je suis toujours là, Michelle, bien qu'impuissante!

badadi 16/02/2008 19:56

C'est magnifique, je suis sans voix, une si petite fille, si jolie et qui prend déjà un enfant à sa charge.
Ils sont magnifiques tous les deux et je leur souhaite une grande réussite dans leur vie. Ils ont déjà ce que beaucoup n'ont pas un amour fraternel sans bornes.

esther 12/02/2008 19:04

coucou ma douce. Et oui, ça fait plaisir que de te re-lire! Et oui, cette petite ma noué la gorge aussi, et moi je ne l'a connais même pas personellement, imagines! tu lui donneras un gros bisou de ma part, si tu veux bien!!

capucine 12/02/2008 15:41

ma petite maman, je viens de te tager. Vas donc voir sur mon blog les régles du jeu
bisous