FARIDATOU,L' ACHARNEMENT !!!

Publié le par Michèle Demain

                              La vie, la sale vie, celle qui nous révolte, soulevant au plus profond de nous, une tempête de colère, a encore frappé, et fait une nouvelle victime.

LA  PREMIERE  RENCONTRE !!!!
                    Vous souvenez vous de l' article " FARIDATOU, L' ENFANT  JETEE" ?, sinon retournez le lire, vous y retrouverez les circonstances dans lesquelles ce petit bout de femme est entrée dans l' association.
                                                                                                                    
                    L' INSTANT " CALIN" !!!!!
                                Naïvement et le coeur en paix, nous pensions l' avoir " sauvée", quelle prétention !!!!, sortie d' un horrible schéma de vie, mais voilà que le destin s' acharne, frappant douloureusement, une fois encore, sa petite victime et ébranlant fortement nos convictions, remettant en cause nos certitudes.

              BIEN  JOLIE, N' EST CE PAS ????
                              Elle menait depuis plusieurs années, une vie sereine, au sein de sa famille d' accueil, avec une "maman", qui lui offrait beaucoup d' amour et deux grands frères, qui, conscients de leur statut d' aînés, lui prodiguaient tendresse et protection, veillant sur elle, comme sur un trésor.
                                                                                                                                             LE  PETIT  COPAIN !!!

                            Etait ce trop beau, un film de princesse, enfin reconnue, nous avions voulu y croire, hélas, sa maman adoptive vient de décéder, laissant trois orphelins, elle " faisait la tension", selon la formule utilisée là bas.

         LE  MIL, BIEN  GARDE !!!!
                            Le sourire de notre petite fleur s' est fané, son vécu antérieur à son entrée dans cette cour, elle n' avait que deux ans et demi à l' époque, s' était effacé, laissant la place à un nouveau , vrai, bonheur et à une vie d' enfant sereine et choyée.


                                                                                                       Pour l' instant, elle a été , avec ses deux frères, accueil
                                                                                                      lie, dans la cour de la maman d' Awa, celle, qui était
                                                                                                      devenue, sa véritable maman, en tous cas, celle du coeur,
                                                                                                     , depuis plus de cinq ans, en compagnie des deux aînés,
                                                                                                       deux orphelins de plus, mais à cet âge, la douleur et la
                                                                                                        cruauté s' impriment plus douloureusement au plus
                                                                                                       profond des coeurs, et les cicatrices qu' elles y gravent
                                                                                                         , sont plus profondes et indélébiles.

           MOMENTS  MAGIQUES                                              Voici, pour nous, un nouveau défi à relever, panser les plaies du coeur et de l' âme, pour redonner le sourire à ces trois petites victimes, non pas pour oublier, ils ne le pourront pas, je pense, mais pour leur offrir l' espoir d' une " vie d' enfant", tout simplement.
                                                                                             

                                                                                                       En juin, je serai, près d' eux, peut être un peu désarmée, mais il ;me restera la force de combattre, je l' ai souvent écrit, mais en de telles circonstances, les mots s' imposent une nouvelle fois:                                                AVEC  DE  L' AMOUR  ET  DE  LA  DETERMINATION
                                                                                                   , IL  N' EST  PAS  DE  MONTAGNES  QUE  L' ON  NE 
                                                                                                      PUISSE  GRAVIR , NI  D' OCEANS  DE  LARMES  QUE
                                                                                                     L' ON  NE  PUISSE  ASSECHER.               

                                                                                                  MADEMOISELLE  FARIDATOU

                                                                                                         Je mettrai mes " godillots" de montagne et apporterai un stocks de mouchoirs, car je m' octoie, le droit de pleurer, déterminée, malgré tout à relever la tête, sans jamais baisser les brs, sinon:                                                   A  QUOI  BON  DONNER  DES ANNES  A  LA  VIE, SI  NOUS  N'
                                                                                               AVONS  PAS  DE  VIE  A  METTRE  DANS  CES  ANNEES !!!

           LA  GRANDE  FILLE!!!!                                               
 LA  JOIE  DANS  L' INNOCENCE !!!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

isa 19/04/2008 14:28

Pourquoi la vie est si injuste parfois...que comprendre à travers cela...

Bien à toi

Isa

patriarch 08/04/2008 21:23

c'est dur pour eux !! amitiés.