CE N' EST QU' UN AU REVOIR

Publié le par Michèle Demain

                                 Les jours passent, et ça, c' est vraiment génial, car en s' effaçant, ils me rapprochent de mon départ, pour tout dire, j' ai déjà un pied dans la valise, et le billet entre les dents, imaginez un peu l' image.
                   IMAGE  D' ACCUEIL
                                  Je sais, hélas, que là bas, je vais devoir, panser des plaies, de nouveaux orphelins à consoler, la maladie a fait une nouvelle fois des ravages et blessé des petits déjà durement éprouvés par un parcours de vie, semé d' embûches.

                            Je ne sais que trop, hélas, qu' il ne suffira pas de remplir ces petits ventres, de faire un brin de toilette et distribuer des vêtements " de France". c' est de chagrin dont il s' agit, c' est la chaleur du coeur et le refuge des bras qu' il faut offrir, mais ces injustices de la vie, sont difficiles à admettre, aucun enfant ne mérite de souffrir et de pleurer.La questionde savoir, si nous avons une parade à cela, demeure posée, et nous n' avons pas de réponse à y apporter, seulement essayer, essayer encore et toujours.

PAS  CELA, JAMAIS, JAMAIS !!!
                                      Rappelons nous que : L' ENFANT  EST  COMME  UNE  PIROGUE; SI  TU  EN  TAILLES  UNE, UN JOUR, ELLE  TE  FERA  PASSER  L' EAU ( tradition orale warega)
                                         Un petit espoir, la saison des pluies a commencé, mais l' an passé, elle avait aussi bien démarré, mais n' a pas tenu ses promesses, pour finalement semer la mort sur son passage, sans rien offrir en contrepartie, d' ailleurs, il ne peut y avoir de contrepartie heureuse à la mort.

POUR  CES  SOURIRES
          ET  BIEN  D' AUTRES
                                      Mais j' ai beaucoup d' amour à offrir et puis je suis d' abord une maman et même une grand mère, ou que je sois, sous quelques cieux que ce soit, je demeure mère avant tout et le bonheur que ce statut m' offre, n' a pas de prix, et de toutes façons, il ne se mesure pas, d' ailleurs les mots n' existent pas pour le faire, sur l" échelle du coeur", il n' y aurait pas assez de barreaux.


POUR  UN  GROS  CALIN  !!!!
                             Et rappelons nous:ON  EST  MERE  POUR  COMPRENDRE  L' INEXPLICABLE. ON EST MERE POUR ILLUMINER  LES  TENEBRES. ON EST  MERE  POUR  COUVER,  QUAND  LES  ECLAIRS  ZEBRENT  LA  NUIT, QUAND  LE  TONNERRE  VIOLE  LA  TERRE,  QUAND  LA  BOUE  ENLISE. ON EST  MERE  POUR  AIMER  SANS  COMMENCEMENT  NI  FIN ( Mariama Bâ)
                            Alors, j' y vais le coeur gonflé d' espoir, je veux revoir des sourires, et sentir, une fois encore, des petites mains, se blottirent au creux des miennes. C' est sûrement très égoïste, et j' en demande pardon, mais je n' en ai même pas honte.
                                      A bientôt vous tous, qui me prêtez votre attention et votre temps!!!


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

esther 31/05/2008 10:35

coucou ma chérie,

j'ai bien lu ton comm....mais comme tu le sais, je ne suis plus sur l'ancienne blog de zara-ecolo....et je passe plus rarement, c'est vrai, mais comme tu dois le savoir aussi, est que des fois on a peu de temps et plein de personnes qu'on aime bcp....j'ai bcp tes articles, et ça me touche à chaque fois...c'est triste de voir des personnes dans un tel besoin et un tel détresse....

je t'embrasse bien tendrement,

Esther