FOFANA ( 12 ans) CHEF DE FAMILLE

Publié le par Michèle Demain

                         Chef de famille, une lourde charge,en principe choisie, en même temps, une reconnaissance de toute la communauté villageoise, mais à 12 ans, il en va autrement.

                               Notre ami Fofana, vivait à peu près sereinement, bien qu' orphelin de mère, celle ci étant décédée, à la naissance de la petite dernière, Fatoumata, 5 ans.


                                      AÏCHA
                                          Son papa était là, la grand mère aussi, pour apporter un peu de tendresse, les deux petites soeurs Aïcha, 9 ans et Fatoumata, illuminaient la cour par leurs éclats de rire, l' insouciance des enfants, mais cependant, rien n' était bien facile, le papa exploitait son maigre lopin de terre, et pour améliorer l' ordinaire, se proposait comme tâcheron, sans domaine précis, tout était bon, et il ne regardait pas à la peine, mais hélas, peu d' occasions se présentaient, malgré tout, il avait donné la priorité à la scolarisation de ses enfants, au détriment, bien souvent du contenu de " l' assiettée" réduite à la portion congrue. Fofana, plein de courage et de motivation, caracolait en tête de sa classe.

                         FOFANA, PETIT  HOMME
                             Mais voilà, le paludisme, ennemi mortel, s' est emparé de la vie de ce père de famille, comme il n' avait pas de frère, la charge en est revenu à l' ainé des enfants, un garçon de surcroit, ces petits, qui ne devraient être encore que des enfants, sans souci, aucun, sont passés au statut d' adulte et Fofana, en temps qu' ainé devient le chef de famille, condition très lourde, pour ses frêles épaules.

      PAS  MOINS  DE  10, DANS LA COUR
                               Il doit maintenant subvenir aux besoins de la " cour", sachant qu' il n' y a jamais moins de dix personnes, des enfants, neveux et nièces, tombés du nid, et des "vieux" dans le plus grand désarroi, avec à charge, ses deux petites soeurs et sa grand mère, qui , rongée par la viellesse et la maladie, survit tant bien que mal, plutôt mal d' ailleurs.

MEME  LE  ROI  DES  ANIMAUX
               NE  VEUT  PAS  VOIR  CELA !!!!
                               Fofana a réussi, à trouver un petit travail, il est devenu " responsable" d' un télécentre ( au plus 4 m2, avec 4 murs de briques en banco) il y officie le jeudi, le samedi, le dimanche et pendant les vacances scolaires, mais c' est bien maigre, la solidarité, s' est manifestée, et les voisins, bien qu' eux même en difficulté, ont proposé d' un même élan de se grouper pour faire la récolte, en octobre, récolte de ce que la saison des pluies aura bien voulu offrir sur le maigre lopin de terre.
                CHACUN  PRETERA  MAIN  FORTE !!!
                                 Mais l' année prochaine, qui va cultiver et récolter ???. Deux femmes de la cour voisine " prépare" pour le repas du soir, mais encore faut il, qu' elles aient de quoi préparer.
                       FATOUMATA
                                   Alors ayant récement eu connaissance de cette situation, l' association ne fermera pas son coeur et souhaite pouvoir permettre à notre ami Fofana de continuer l' école, pour parer au plus pressé, nous avons porté, sacs de mil et de riz, mais les jours passant, nous allons constater, que les sacs ont un fond, et nous allons le voir bientôt. Nous avons décidé de prendre en charge l' année scolaire des deux ainés, inscription, fournitures et cotisation A.P.E, mais nous n' avons pas, comme l' on dit ici " gagné la machine à faire les billets"

             POUR  TENIR  CES  PETITES  MAINS
                           Pour aider ces petits, il faudrait que " le chef de famille" soit déchargé des problèmes matériels inérants à la survie de la cour. Nous en appelons à la générosité de tous ceux qui seront sensibles, au destin de ces trois petits, pour que s' engage, sur le long terme, une démarche de soutien, ils ont le droit pour quelques années, encore d' être des enfants, nous avons le devoir de leur offrir cela.
POUR  CES  MAINS  TENDUES  AVEC  CONFIANCE  ET  INNOCENCE, JOIGNONS  LES  NOTRES,  POUR  UN  PETIT  MIRACLE, merci d' y penser !!!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

hamelle 15/07/2009 10:05

je suis en vacances avec 4 de mes petits enfants qui sont nés au bon endroit.Le sort de Fofana et de ses 2 petites soeurs me touche encore plus si c'est possible,l'action de song biiga est une goutte d'eau mais comme celles qui tombent du ciel,elle s'ajoute aux autres et nous devons continuer à y croire.

badadi 31/08/2008 16:49

Histoire bien triste. Quelle injustice.
Courage à tous.
Bises