FARIDA, MAIS POURQUOI !!!

Publié le par Michèle Demain

                     Il y a des jours sans soleil et des nuits sans sommeil, quand ils s' accumulent, ils laissent un goût amer dans la bouche, et un profond sentiment d' impuissance, mais faut il baisser les bras pour autant??.Certainement pas !!!.

               AU  DEBUT
                                 Farida l' "enfant jetée", vous vous souvenez ??.Farida l'"acharnement", la suite si triste d' une vie, pourtant; reconstruite, et maintenant le constat d' un désespoir, la tristesse dans les yeux d' une enfant, le sourire qui s' est envolé, les larmes qui ont recommencé à couler et la solution qui échappe à la raison.

           MOMENT  CALIN
                               Notre petite Farida, jetée dans une cour, nue, en pleine nuit, alors qu' elle n' avait même pas trois ans, et qui plus est par celle dont on n' ose même pas dire sa maman.Recueillie par AWA, veuve avec deux enfants, émue, le coeur serré, mais débordant de tendresse, devant le désarroi de ce petit être sans défense, mais si malmené.

            TROP  MIGNONNE
                                A force de tendresse et de soins prodigués par sa " nouvelle famille", notre petite fille avait grandi, pris confiance dans ce nouveau départ de vie, elle chantait, dansait et riait, avec " une maman" et deux grands frères, mais voilà l' acharnement du sort, ça existe et sa tendre nouvelle maman a quitté ce bas monde, elle " a fait la tension" et Farida est encore retombée dans la souffrance et le chagrin. Elle s' est retrouvée dans la " cour" de la mère d' AWA. On aurait pu espérer que faute de liens du sang, elle aurait trouvé ceux du coeur et gagné une grand mère.

               POUR  CE  SOURIRE
                        Mais l' espèrée grand mère n' avait d' objectif, que celui de bénéficier de l' aide alimentaire de l' association, de soins, pas question, d' amour, encore moins et notre petite puce a été livrée à elle même, mal nourrie, de tendresse, n' en parlons pas.

      SOUS  BONNE  GARDE, LE  MIL !!!
                          Le sourire sur sa frimousse et l' éclat dans ses yeux ont disparu, ses larmes ont coulé, inconsolable, elle cherchait sa maman, mais hélas, l' idée même de la retirer de cette cour, nous est refusée, les dernières paroles d' AWA étaient de la voir rester avec ses frères, le " grand père biologique" dans la cour d' à coté que seul, le tord- boyau local fait lever le matin, pour le coucher aussitôt, se manifeste pour " la récupérer", dopé dans sa démarche, à l' idée de se voir octroyer, lui aussi, les vivres.

                              POUVOIR  RECOMMENCER  ET  EN  SOURIRE !!!
                              Nous ne voulons plus la voir pleurer, mais seulement rire et jouer, diligenter une enquête sociale, paraissait une bonne idée, mais la culture est une barrière qui se dresse devant nous, et de témoignages, il n' y aura pas, faire le " forcing" ne nous servira pas, nous serons accusés d' enlèvement, et la justice endormie se réveillera pour nous punir de cette " malfaisance", mais continuer de nous battre est devenu notre objectif premier, c' est une promesse que je me fais à moi-même et avec votre soutien à tous, j' en trouverai la force, et écrirai une suite à ce mauvais roman, mais une suite faite seulement de rires et de joie
                             UN  BON  COPAIN, ça  compte !!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

badadi 31/01/2009 19:33

Que la vie est cruelle parfois, cette jolie petite fille désespérée d'voir perdue celle qui l'a aimé, j'espère qu'elle va retrouver la joie que devrait avoir tout enfant de son âge.
Bon courage à vous